Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Nos résultats > Audiovisuel > Qu’est-ce qu’un chercheur ? La réponse de Marc Tedetti

Qu’est-ce qu’un chercheur ? La réponse de Marc Tedetti

Version imprimable de cet article

Pour rendre le métier de chercheur moins nébuleux, nous avons posé quelques questions à Marc Tedetti, chercheur IRD à l’Institut Méditerranéen d’Océanologie (MIO), et membre du Laboratoire Mixte International Cosys-Med.

Paru sur le site "IRD Tunisie"

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Marc Tedetti, chercheur IRD à l’Institut Méditerranéen d’Océanologie (MIO). Je suis océanographe « biogéochimiste ». Je m’intéresse à la dynamique des hydrocarbures dans le milieu marin. Je suis actuellement en affectation en Tunisie, au Centre de Biotechnologie de Sfax (CBS) dans le cadre du laboratoire mixte international (LMI) de l’IRD « COSYS-Med », qui est dédié à l’étude de l’impact des pressions anthropiques sur les écosystèmes marins Sud Méditerranéens. Avec mes partenaires tunisiens, nous essayons 1) d’évaluer les niveaux de concentrations des hydrocarbures dans différentes « matrices » environnementales (eau, sédiments, air), 2) d’identifier les principales voies d’entrée de ces hydrocarbures dans le milieu côtier (oueds, effluents, dépôts atmosphériques, activités maritimes,…), et 3) de comprendre les processus que ces composés subissent une fois arrivés en mer (dégradés par des bactéries, accumulés dans les chaînes trophiques, déposés dans les sédiments, photodégradés,…). Nous nous intéressons en particulier au golfe de Gabès, qui est un écosystème singulier en Méditerranée (fort marnage, faible profondeur, forte production et diversité biologiques, impact des dépôts atmosphériques), et qui de surcroît représente la principale zone de pêche de la Tunisie.

En quoi ton travail de chercheur répond-il aux défis et grands enjeux actuels ?

A travers les recherches que nous menons avec nos partenaires tunisiens, nous tentons de répondre aux défis des Objectifs de Développement Durable (ODD 14) pour le milieu aquatique : pouvoir apporter des solutions pour une meilleure gestion durable des écosystèmes marins côtiers et leur meilleure protection face à la pollution issue des activités anthropiques.

Selon toi, quelle est la valeur ajoutée de la coopération scientifique franco-tunisienne développée par l’IRD ?

Pour moi, la valeur ajoutée de cette coopération est la mise en commun de compétences, la mutualisation de moyens et l’élaboration de réseaux de chercheurs pour co-construire des projets multidisciplinaires, qui ont justement vocation à répondre aux grands défis des ODDs, et renforcer les capacités dans les instituts du Sud mais aussi du Nord.

Quel est ton mot scientifique préféré ?

J’aime bien « Extraction ». C’est un procédé qui permets d’extraire les hydrocarbures de l’eau de mer pour pouvoir les analyser.

Voir en ligne : http://www.tunisie.ird.fr/toute-l-a...