Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Nos résultats > Paru dans les médias > Premier déploiement du flotteur PICCOLO D. Bourras, H. Branger, G. Koenig, (...)

Premier déploiement du flotteur PICCOLO D. Bourras, H. Branger, G. Koenig, M. Lafont, F. Rémy, C. Luneau

Version imprimable de cet article

Le 17 mai dernier, nous avons procédé au premier déploiement du flotteur PICCOLO au large de Marseille. Ce flotteur a été conçu et réalisé au MIO, en collaboration avec l’IRPHE (H. Branger) et l’école centrale de Marseille (F. Rémy).

Le projet PICCOLO (Profiling Instrument to Check if the wind profile Curvature is Obviously Logarithmic over the Ocean) vise à mieux comprendre la forme du profil vertical du module du vent proche de la surface de l’eau, et la variation de ce profil en fonction des creux et des crêtes des vagues.

De telles mesures sont nécessaires afin de mieux représenter les interactions entre vent et vagues dans les modèles d’océan, dans les modèles météorologiques, dans les modèles de croissance des vagues, ou encore dans les modèles d’inversion de données de télédétection spatiale de la surface océanique.

La détermination expérimentale du profil du vent proche de la surface est délicate à obtenir en haute mer, car la présence de la plateforme affecte largement la qualité des mesures. A notre connaissance, ce type de mesures n’a jamais été réalisé avec succès si près de la surface.

Le flotteur que nous avons conçu est dédié à cette tâche. Il est léger, de petite taille, et son aérodynamique a été étudiée de manière à ce qu’il perturbe peu son environnement. Sa forme est symétrique selon la verticale, donc sans déport latéral des anémomètres par rapport au mât, et sans câble apparent. Son mât est équipé de cinq anémomètres à coupelles, et son flotteur abrite une centrale inertielle à neuf axes, un GPS, et un système de localisation par satellite géostationnaire.

Lors de notre brève sortie en mer, nous avons pu constater le bon comportement du flotteur et le fonctionnement nominal des instruments. L’analyse des premières données est en cours, mais les résultats préliminaires obtenus récemment par G. Koenig sont encourageants, tant en ce qui concerne la restitution des caractéristiques des vagues qu’en ce qui concerne l’estimation des profils de vent.