Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Nos résultats > Audiovisuel > Nicolas Thouveny, nommé directeur de l’ Institut Pythéas, Observatoire des (...)

Nicolas Thouveny, nommé directeur de l’ Institut Pythéas, Observatoire des Sciences de l’Univers et Unité Mixte de Service

Version imprimable de cet article

Le 16 février dernier, Nicolas Thouveny, Professeur à Aix-Marseille Université a été nommé directeur de l’Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU) Institut Pythéas par arrêté de la Ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Le directeur de l’OSU occupe aussi les fonctions de directeur de l’Unité mixte de service (UMS) Pythéas, qui inclut l’Observatoire de Haute Provence et assure des services mutualisés (Observation, Enseignement, Diffusion, pour l’ensemble des unités de recherche de l’OSU. Nicolas Thouveny a été ainsi nommé par le Directeur du CNRS, directeur de l’UMS Pythéas à la suite de Bruno Hamelin, Directeur de l’OSU-Institut Pythéas depuis Janvier 2013.


légende photo : Nicolas Thouveny (à droite) lors de la cérémonie conviviale de remerciements à Bruno Hamelin (à gauche)

Impulsés par le CNRS, les Observatoires des Sciences de l’Univers (OSU) fédèrent en région les laboratoires menant des recherches dans les domaines des sciences de l’Univers, de la Terre et de l’Environnement. Souvent composantes à statut dérogatoire des universités, ils ont parfois pour tutelles d’autres organismes de recherche. L’OSU Pythéas est ainsi une école interne d’Aix Marseille Université qui a pour tutelles le CNRS, l’IRD et l’ISTEA. En 2018, il fédère autour d’une Unité mixte de Service (UMS), six unités de recherche (UMR) : le Laboratoire d’Astrophysique de Marseille (LAM), le Centre Européen de Recherche et d’Enseignement de Géosciences de l’Environnement (CEREGE) l’Institut Méditerranéen d’Océanologie (MIO), l’Institut Méditerranéen de Biodiversité et d’Ecologie marine et continentale (IMBE), le Laboratoire Population-Environnement-Développement (LPED) et l’Unité Risques Ecosystèmes, Vulnérabilité, Environnement Résilience (RECOVER).

L’Institut OSU-Pythéas - avec ses six UMR, ses plateformes et son UMS - assume donc les grandes missions régaliennes des OSU : Recherche, Enseignement, Observation et Diffusion de la Connaissance. La tache qui incombe aux Directeurs d’OSU, requiert donc une expérience approfondie dans différentes domaines : scientifique, pédagogique, politique et administratif. La complexité est liée aux nombreuses tutelles (établissements, organismes), à la complexité des mécanismes de dotations de ressources humaines et financières, et d’évaluation par les instances de la recherche et de l’enseignement supérieur.

La carrière de Nicolas Thouveny lui a permis d’acquérir une solide expérience dans ces différents domaines. Après une formation initiale et de recherche doctorale au sein des universités Aix-Marseille I et II, Nicolas Thouveny est entré au CNRS en 1985, Chargé de recherche au Laboratoire de Géologie du Quaternaire (LGQ, UPR CNRS 1201) pour contribuer à l’établissement par la magnétostratigraphie de géochronologies des séquences paléoclimatiques et paléoanthropologiques. A l’occasion de son habilitation à diriger les recherches passée en 1990, il oriente ses recherches et celles de son équipe, vers l’étude des variations du champ magnétique passé, à l’échelle multimillénaire. En tant que Directeur adjoint du Laboratoire de Géologie du Quaternaire LGQ il participe à la création du CEREGE (Centre de Recherche et d’Enseignement de Géosciences de l’Environnement), qui s’installe à l’Arbois en 1995. Il est recruté en 1997 comme Professeur des Universités à Aix-Marseille II, et rattaché à l’OSU COM (Centre d’Océanologie de Marseille) porté par l’Université Aix-Marseille II (de la Méditerranée) pour l’enseignement et au CEREGE pour la Recherche. Depuis, il a dirigé de nombreux projets financés via les programmes de l’INSU, des projets ANR et des projets européens (PCRD, ERC), notamment en partenariat avec ses collègues du Laboratoire national des nucléides cosmogéniques (LN2C) du CEREGE, de l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP). Il est auteur ou co-auteur d’une centaine de publications, dont 70 ACL (revues à comité de lecture) et d’environ 170 communications à des congrès internationaux.

Devenu Directeur du CEREGE en janvier 2010, tout en conservant ses activités de Recherche et ses charges d’enseignement, il a contribué de 2010 à 2012 à la construction de l’OSU Institut Pythéas, en misant, avec ses collègues Directeurs d’UMR et d’OSUs pré-existants (COM et OAMP, sur l’association de l’Astrophysique et de l’Astronomie avec les Géosciences, l’Océanologie et l’Ecologie. Quitté la Direction du CEREGE en décembre 2017, il a proposé sa candidature à la Direction de l’OSU Institut Pythéas, suite au départ de Bruno Hamelin. Par ses activités de recherche et d’enseignement, affines avec les activités des autres UMR de l’OSU, ainsi que par son parcours et son expérience, il représente la transdisciplinarité de l’Observatoire des Sciences de l’Univers Institut Pythéas.