Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Activités d’Observation > Engins de pêche perdus > Les engins de pêche perdus, abandonnés ou rejetés en mer (ALDFG)

Les engins de pêche perdus, abandonnés ou rejetés en mer (ALDFG)

Version imprimable de cet article

Dans le cadre des diverses activités de pêche, la perte involontaire d’engins de toutes sortes (lignes, filets, casiers, palangres, etc.) génère des déchets qui vont avoir des impacts sur le milieu marin.
Avec les avancées technologiques, l’évolution des matériaux et des pratiques, les engins de pêche sont de plus en plus résistants et durables. D’un point de vue économique, cela est bénéfique pour les pêcheurs qui sont moins contraints par les réparations ou le remplacement du matériel, mais pour ce qui concerne le milieu naturel, les impacts sont aussi prolongés dans le temps.

La perte accidentelle des ALDFG peut être due à des conditions météorologiques défavorables, à des conflits d’usages (e.g. l’accrochage d’un filet de fond ou d’un casier par un chalut), à l’accrochage et l’emmêlement sur le fond mais aussi plus en surface à l’accrochage dans la quille d’un navire de passage. Parfois même, le vandalisme ou le rejet volontaire de matériel défectueux ou non-homologué par des pêcheurs peu scrupuleux sont également reconnus dans la contribution aux ALDFG.


Faites part de vos observations