Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Agenda > Thèses > Félicitations à Kahina DJAOUDI (équipe CYBELE) qui a soutenu sa thèse sur le (...)

Félicitations à Kahina DJAOUDI (équipe CYBELE) qui a soutenu sa thèse sur le sujet suivant : "Rôle de l’apport atmosphérique sur les processus de biodégradation et la stœchiométrie de la matière organique dissoute en mer Méditerranée"

Version imprimable de cet article

Titre : Rôle de l’apport atmosphérique sur les processus de biodégradation et la
stoechiométrie de la matière organique dissoute en mer Méditerranée.
Résumé
Etablir un lien entre le dépôt atmosphérique et le réservoir de matière organique
dissoute (DOM) en mer Méditerranée, est actuellement rendu difficile en raison : (1)
d’une faible connaissance du réservoir de phosphate dissous de surface,
principalement contraint par les faibles concentrations en phosphate inorganique
dissous (DIP), (2) d’un manque critique de données de dépôt atmosphérique de C, N
et P organique et (3) d’une absence d’information sur sa biodisponibilité. Cette thèse a
tenté de pallier ces manques. (1) A l’aide d’une mesure sensible du DIP, le
recouvrement des données valides de phosphate organique dissous (DOP) en mer
Méditerranée a été augmenté de 70% par rapport à la méthode classique à la fois sur
une échelle spatiale et temporelle, permettant de révéler la dynamique biogéochimique du phosphate dissous au niveau des eaux de surface. En effet, au cours de deux campagnes océanographiques ayant eu lieu en période de stratification, un gradient nano-molaire positif du DIP et une utilisation potentielle du DOP, non observés avec la méthode classique, ont été révélés au niveau des eaux de subsurface. Lors d’un suivi allant d’avril à septembre 2015, une accumulation du réservoir de DOP a été mise en évidence au niveau de la couche de mélange de surface (SML) avec une contribution du réservoir labile de DOP (LDOP) de 27 ± 19%. (2) Les flux atmosphériques en carbone (SOC), azote (SON) et phosphate (SOP) organique soluble ont été quantifiés et ont été de 59 mmol C m-2 an-1, 16,4 mmol N m-2 an-1 et 23,6 μmol P m-2 an-1. Lacontribution de la fraction organique aux flux atmosphériques totaux en N et P estrespectivement de 40% et 25%. La fraction labile du dépôt atmosphérique enphosphate organique soluble (LSOP) a également été quantifiée au cours de la périoded’étude et a montré une importante variabilité, allant de 0 à 97%. La quantification couplée des réservoirs de carbone organique dissous (DOC), d’azote organique dissous (DON) et DOP a permis, au cours de cette période de stratification, de contraindre un rapport C:N:P de 1360:102:1. La contribution du dépôt atmosphérique au réservoir de DOC, DON et DOP au niveau de la couche de mélange de surface pendant la période de stratification a été estimée faible pour C (3%), P (4.5%) et modéré pour N (12%). Les flux atmosphériques de LSOP ont contribué pour 7% au réservoir de LDOP de surface et peuvent soutenir jusqu’à 8% de la demande en phosphate des bactéries hétérotrophes au niveau de la SML en Méditerranée Nord Occidentale. (3) La biodisponibilité de la matière organique atmosphérique a été étudiée expérimentalement. Ainsi, la DOM contenue dans une eau de pluie ayant une signature désertique peut à elle seule soutenir l’activité des bactéries hétérotrophes marines, avec une quantité de carbone labile de 29%. La fraction labile du carbone contenue dans les aérosols désertiques et anthropiques est également importante, 26 ± 2% et 15 ± 5%,respectivement. L’efficacité de croissance bactérienne a été plus importante en réponse à un enrichissement en aérosols désertiques (13 ± 4%) qu’en aérosols anthropiques (2 ± 1%), suggérant des différences dans la réponse métabolique des bactéries hétérotrophes suivant la source de carbone.
Les résultats issus de cette thèse soulignent le caractère non négligeable du
dépôt atmosphérique en matière organique et le rôle déterminant que ces dépôts
peuvent avoir dans le cycle de la matière organique dissoute océanique, particulièrement dans les régions oligotrophes.

Mots clés : dépôt atmosphérique ; matière organique dissoute ; rapports C:N:P ;
nutriments ; mer Méditerranée ; biodisponibilité.