Institut Méditerranéen d’Océanologie

Charte PT MEB

Version imprimable de cet article

1. DEFINITION

La pluridisciplinarité des thèmes couverts au sein du MIO et les possibilités d’interactions transverses entre ces thèmes soulèvent le besoin d’une utilisation concertée des moyens analytiques disponibles dans les laboratoires de l’Institut. Cette utilisation concertée est réalisée sous la forme d’une structure virtuelle dénommée "plateau technique" ayant comme objectif commun de favoriser l’excellence scientifique. Un plateau technique, rattaché à une équipe de recherche, est accessible en priorité aux personnels de cette équipe mais il est aussi ouvert à tous les membres du MIO suivant une charte d’utilisation.

Le plateau technique du MEB regroupe 5 domaines indépendants d’utilisation ayant chacun un protocole d’accès et de fonctionnement spécifiques :

Collection de souches certifiée,


Halle de fermentation,


Biochimie structurale et metabolique,


Biologie moléculaire,


Technologie hyperbare,

(LIENS VERS CHAQUE DOMAINE A LA FIN DE CE DOCUMENT)

Certains domaines du PT MEB relèvent déjà d’une démarche qualité ISO 9001v2008, les autres sont appelés dans un futur proche à intégrer une telle démarche.

2. OBJECTIFS

  • Mettre à disposition les moyens techniques et les compétences des personnels de l’équipe associés à ces moyens.
  • Favoriser les contacts entre les membres de l’Institut autour de ces techniques et compétences et de développer des collaborations au sein de l’Institut.
  • Favoriser la formation à ces techniques d’analyse et/ou instruments mis en commun.
  • Développer et optimiser les protocoles utilisés conformément aux normes en vigueur en matière d’assurance qualité pour garantir un fonctionnement optimum et la fiabilité des résultats.
  • Assurer les contrats de maintenance et la veille technologique sur les appareils afin d’en améliorer leur potentialité.
  • Eviter l’achat d’équipements déjà existants et ainsi prévenir les doublons inutiles.
  • Mettre à disposition les moyens techniques et les compétences des personnels de l’équipe associés à ces moyens.
  • Favoriser les contacts entre les membres de l’Institut autour de ces techniques et compétences et de développer des collaborations au sein de l’Institut.
  • Favoriser la formation à ces techniques d’analyse et/ou instruments mis en commun.
  • Développer et optimiser les protocoles utilisés conformément aux normes en vigueur en matière d’assurance qualité pour garantir un fonctionnement optimum et la fiabilité des résultats.
  • Assurer les contrats de maintenance et la veille technologique sur les appareils afin d’en améliorer leur potentialité.
  • Eviter l’achat d’équipements déjà existants et ainsi prévenir les doublons inutiles.

3. ORGANISATION

• Le plateau technique peut être organisé en domaines indépendants d’utilisation ayant chacun un protocole d’accès et un fonctionnement spécifiques.
• Le bon fonctionnement du plateau technique est assuré en binôme (chercheur/ITA). Cette organisation est reportée à l’identique au niveau de chaque domaine permettant ainsi d’identifier l’interlocuteur privilégié. Ceux-ci, en accord avec le responsable de plateau, s’engagent dans la mesure de leur temps et de la quantité d’échantillons à analyser à faciliter la réalisation des analyses. Le demandeur prend directement contact avec ces responsables de domaine et l’accessibilité aux appareils et la participation aux frais de fonctionnement se font selon les critères spécifiques du domaine (sur simple rendez-vous ou sous condition d’acceptation d’un projet). Les porteurs de projet impliquant l’utilisation du plateau technique devront identifier correctement les besoins et les coûts associés aux analyses dès la conception du projet. Pour un bon fonctionnement du plateau technique, un suivi de ces différentes initiatives par les responsables du plateau technique est souhaité.
• Le comité de gestion est constitué du directeur d’équipe et de l’ensemble des responsables associés au fonctionnement du plateau.
• En cas de conflit d’utilisation, les responsables du plateau technique en réfèrent au responsable d’équipe qui est le seul habilité à réaliser les arbitrages. Si le conflit persiste, le CS du MIO statue sur les priorités d’accès au plateau technique.

4. MISSIONS DES RESPONSABLES

Leurs missions peuvent être déclinées en différentes tâches qui relèvent d’une démarche assurance qualité :

• Planification, organisation et optimisation des moyens humains et analytiques.
o Orientation de l’utilisateur vers les référents scientifiques et analytiques.
o Planification et gestion du plan de charge de l’utilisation de l’appareil.
o Proposition de coûts analytiques par appareil et/ou par paramètre
o Evaluation des besoins en jouvence et/ou de réparation de matériel pour le CS du MIO
o Evaluation du besoin en personnel pour le CS du MIO.
o Assister au CS MIO pour toute question liée au fonctionnement du plateau technique.
o Garantir l’application des règlements.
• Traçabilité et garantie de la maîtrise des projets.
• Garantie de la qualité des résultats.
o Certains appareils sont vérifiés périodiquement. Un dossier « vie de l’appareil » permet d’assurer une traçabilité et leur historique. Ces vérifications sont réalisées dans le cadre de la démarche qualité selon les exigences de la norme ISO9001v2008 pour les domaines certifiés. Ces contrôles sont réalisés selon le planning défini dans le cadre de la cellule qualité et les résultats de ces contrôles sont disponibles sur demande. Pour les domaines non certifiés, un cahier de vie de l’appareil est parfois à disposition.
o Les responsables de domaine s’engagent à maintenir les appareils dans un état de fonctionnement approprié.
• Pérennisation des savoir-faire.
o Formation des utilisateurs aux méthodes analytiques
o Assurer l’amélioration continue de la qualité du plateau technique.
• Vérification du respect, par les utilisateurs, de la charte spécifique à chaque plateau.

5. OBLIGATION DU DEMANDEUR

• Obtenir l’autorisation d’accès aux appareils concernés. Si nécessaire, remplir la fiche de demande qui devra être transmise aux responsables de domaine.
• Suivre une formation obligatoire à la bonne pratique d’utilisation de chaque appareil. Deux niveaux sont possibles : soit une formation sur plusieurs jours dans le cadre d’une formation, soit au cours de collaboration ponctuelle.
• Remplir les cahiers d’utilisation des appareils et y noter toute information relative à ceux-ci.
• Informer les responsables de toute panne ou dysfonctionnement.
• Informer les responsables quand un produit/consommable ou gaz est épuisé.
• Ne pas installer ou désinstaller des programmes sur les PC reliés aux instruments.
• Eviter toute utilisation de clés USB afin d’éviter la propagation des virus, utiliser l’accès serveur pour la récupération des données.
• Se conformer aux règles d’hygiène et de sécurité et aux bonnes pratiques de laboratoires explicitées lors de la première formation, ainsi qu’aux règles énoncées dans la charte.
• Dédommager le PT pour toute casse ou panne liée à une utilisation non conforme aux procédures des instruments.
• Le cas échéant, lors des embarquements de matériel à la mer, de s’assurer que toutes les garanties liées au transport et à la manutention des instruments ont été prises et de s’engager à tout mettre en œuvre pour le renouvellement des instruments si ceux-ci devaient être définitivement endommagés.

6. DEONTOLOGIE

• Les utilisateurs s’engagent à citer le plateau soit dans les remerciements, soit dans la partie expérimentale des publications, soit à faire figurer les personnels en co-auteurs selon leur implication dans le projet. Les publications réalisées avec l’utilisation du service doivent être communiquées aux responsables du plateau.
• Les responsables du plateau se réservent le droit d’empêcher l’accès à un utilisateur en cas de non respect des règles énoncées dans le présent document et dans la charte spécifique de chaque plateau technique.
• Après lecture du document, l’utilisateur et le responsable scientifique du projet s’engagent à respecter ce règlement intérieur (cliquez ici).
• Dans le cas de travaux confidentiels, les données ne peuvent être stockées dans les ordinateurs associés aux différents appareils du fait de leur libre accès. L’utilisateur est responsable, dans ce cas, de la récupération et de la gestion de ses propres données.
• Le responsable du domaine ne peut en aucune façon être considéré comme responsable soit de la perte de ces données, soit de leur diffusion.
• L’intervention des personnels associés aux domaines pourra être mentionnée dans leur rapport d’activité.

7. PARC ANALYTIQUE ET DOMAINES

Pour chacun des domaines décrits ci-dessous, sont listés :
• Les responsables
• La localisation du plateau
• La mission du plateau
• Le type d’appareillage disponible
• Le champ d’application
• Les conditions d’accès

Les différents domaines sont :
o Collection de souches certifiée
o Halle de fermentation
o Biologie moléculaire
o Technologie hyperbare
o Biochimie structurale et métabolique