Institut Méditerranéen d’Océanologie

Programmes

Programmes ANR

OCEANOMICS - 01/09/2012 - 31/12/2019. Responsable local : P. Hingamp. OCEANOMICS est un projet des Investissements d’Avenir, dans la section Biotechnologie et Bioressources. Son nom est tiré du titre anglais « wOrld oCEAN biOressources, biotechnologies and Earth-systeM servICeS » dont l’équivalent français est « Biotechnologie et bioressources pour la valorisation des écosystèmes marins planctoniques ». Le projet OCEANOMICS s’appuie sur le succès de l’expédition Tara-Océans qui a récolté des échantillons et données éco-morpho-génétiques dans 11 fractions de tailles organismiques couvrant l’ensemble des communautés planctoniques -des virus aux animaux- sur plus de 200 sites et 3 profondeurs à travers les océans planétaires. OCEANOMICS propose une combinaison de protocoles de séquençage et d’imagerie à très haut débit pour extraire l’information de cette collection unique à plusieurs niveaux systémiques : ADN, ARN, phénotypes. Des comparaisons de ces nouvelles données aux métadonnées environnementales et aux nouveaux génomes et transcriptomes de souches/organismes planctoniques de référence séquencés dans le cadre du projet permettent d’envisager une compréhension taxonomique, métabolique, et éco-systémique profonde de la structure, de la dynamique, et de l’évolution de la biodiversité planctonique.

FUNHYMATFUNHYMAT 25/09//2011- 25/08/2014. Responsable local : P. BONIN. L’objectif du programme "The Structure and FUNctioning of HYdrocarbon polluted microbial MATs" (FUNHYMAT) est de mieux comprendre l’agencement et le fonctionnement des mattes microbiennes, particulièrement comment la contamination modifie leur structure.

IZOFLUXIZOFLUX - 2011-2014 -. Responsable local : P. Bonin. Les principaux objectifs du programme « Etude intégrée de l’Impact des herbiers de ZOstères sur les processus et FLUX benthiques en milieu côtier » (IZOFLUX) sont 1/ Comprendre les effets des herbiers de Zostère sur la biogéochimie des sédiments 2/ Quantifier les flux à l’interface eau-sédiment d’oxygène, d’azote inorganique dissous et de phosphore, ainsi que de particules sédimentaires 3/ Evaluer quantitativement les processus conduisant à la production de N2 (dénitrification et anammox ; rôle des foraminifères) 4/ Construire un modèle diagénétique qui puissent rendre compte des mécanismes benthiques.

DECAPAGE - 01/11/2011 - 30/04/2015. Responsable local : P. Cuny. L’objectif du programme "Caractérisation des capacités de dégradation des communautés bactériennes de sédiments marins : adaptation, processus métaboliques et influence des régimes d’oxygénation » est de mieux comprendre les facteurs de contrôle des processus de biodégradation microbiens qui permettent d’éliminer les hydrocarbures pétrogéniques dans les zones littorales. Les recherches effectuées visent notamment à déterminer les mécanismes d’adaptation des communautés microbiennes aux apports d’hydrocarbures ainsi qu’aux fluctuations d’oxygène associées à l’activité de la macrofaune (crustacés, vers, bivalves, …) présents dans les sédiments marins (bioturbation). Les effets des régimes temporels d’oxygénation sur les taux de biodégradation sont notamment testés. Les expérimentations sont réalisées soit dans des mésocosmes sédimentaires permettant de reproduire la marée soit dans des microcosmes sédimentaires (réacteurs permettant contrôler très précisément les taux d’oxygène).

BIOMETAL - 2013-2017. Responsable local : A. Hirshler. Collaborations France / Mexique. BIOprospection de sulfato-réducteurs et METal-réducteurs de milieux acides et alcalins : application biotechnologique pour le traitement d’effluents contaminés par des métaux et métalloïdes. Les objectifs du projet BIOMETAL sont d’étudier la biodiversité de sites extrêmes en termes d’acidité et d’alcalinité pour en isoler des souches originales et ainsi développer et optimiser des procédés de bioremédiation d’effluents, acides ou alcalins, contaminés en arsenic ou chrome. Ce programme implique les Universités de Pau et des Pays de l’Adour, d’Aix-Marseille (France) et de Guanajuato (Mexique).

Programmes hors ANR

Le FISHBOX est un automate de terrain qui caractérise différents types de microorganismes en disant combien de qui fait quoi et qui est transportable en terrain hostiles tel que les campagnes océanographiques et autres suivis de terrain. Ce projet dont le M.I.O est à l’initiative regroupe 6 partenaires : 3 centres de recherche : Le M.I.O, L’Université de Rennes 1 et l’ENSCP et 3 organismes privés : la PME CHRISAR, le groupe franco-Italien MERMEC et le grand groupe VEOLIA.

BIOXAROM (APRF-REGION PACA-OSEO). Dans le cadre d’une collaboration entre organismes publics de recherche (UP-IRD, UP-INRA) et entreprise privée (KEMESYS), tous situés en PACA, BIOXAROM se propose de développer pour l’industrie de nouvelles méthodes de production de molécules antioxydantes et/ou antimicrobiennes pour des applications dans les produits cosmétiques. L’objectif consiste en une investigation de méthodes de biotransformation (chimie verte), des biotechnologies utilisant les microorganismes.
Molécules ciblées : hydroxytyrosol, acide 3,4-dihydroxyphénylacétique, acide homogentisique, dimères de phénols, polymères de phénols.