Institut Méditerranéen d’Océanologie
Accueil du site > Recherche > Equipes de Recherche > Équipe 1 - Océanographie Physique, Littorale et Côtière (OPLC)

Équipe 1 - Océanographie Physique, Littorale et Côtière (OPLC)

Responsables : Bruno Zakardjian et Jean-Luc Devenon

L’équipe Océanographie Physique, Littorale et Côtière (OPLC) développe ses activités selon un continuum allant du littoral sensu stricto à la zone de transition côte/large, tant dans le but d’améliorer la compréhension des processus fondamentaux de la physique de ces milieux que pour répondre à une demande sociétale croissante pour une meilleure gestion des zones côtières. Le projet d’équipe pour le présent quadriennal se décline en trois axes de recherche (AR) principaux, allant des phénomènes de petites échelles à l’interface océan/atmosphère, de la physique des petits systèmes côtiers (plages, lagons et lagunes) jusqu’aux phénomènes d’interactions côte/large en Méditerrannée nord-occidentale :


AR1 - Ondes de surface, physique et télédétection
⇨ Effets bathymétriques et interactions houle/courant
⇨ processus turbulents dans les couches limites atmosphérique et océanique
⇨ signatures électromagnétiques (em) de l’état de mer


AR2 - Dynamique littorale et des systèmes côtiers tropicaux
⇨ dynamique de la zone de swash et morphodynamique des plages sableuses
⇨ rôle du déferlement cross-récifal sur la dynamique lagonaire
⇨ forçages anthropiques et naturels de la dynamique lagunaire


AR3 - Dynamique du plateau continental, de l’échelle inertielle aux interactions côte/large
⇨ dynamique tourbillonnaire en zone côtière
⇨ variabilité méso-échelle des courants de bord
⇨ interactions dans la zone de transition côtière et échanges côte/large

.
.
.
.
.
.


Moyens
Ce projet d’équipe s’appuie sur un ensemble de compétences complémentaires en expérimentation – observation - modélisation essentielles pour le développement des approches multi-échelles nécessaires dans le contexte environnemental complexe des milieux côtiers. L’équipe possède ainsi la maîtrise de techniques de mesure aussi diverses que :
⇨ la télédétection radar HF ou VHF pour la courantologie marine de surface ou les mesures de vent
⇨ la conception et le déploiement de mouillages instrumentés
⇨ l’utilisation de poissons tractés instrumentés ondulant (MVP, minibat)
⇨ l’utilisation de bouées dérivantes
⇨ l’instrumentation du domaine littoral (au voisinage des plages et en zone de déferlement)
⇨ l’utilisation de données de l’imagerie visible et micro-onde
⇨ l’expérimentation en canaux à houles, érodimètres, soufflerie...

44 Membres

PERMANENTS NON PERMANENTS